réparation de votre rideau métallique à Paris : Attention aux arnaques !

Le meilleur rapport qualité/prix pour vos rideaux métalliques.

01 85 42 08 07

L’année dernière France Info Alsace publiait un article qui décryptait les prospectus « bleu, blanc, rouge » que tout le monde reçoit dans sa boite aux lettres. Les entreprises et plus particulièrement les commerçants n’échappent pas à la distribution de ce type de document qui propose une liste de numéros « utiles ». L’intérêt de cet article tenait dans le fait qu’il démontrait que même si les numéros des urgences et des services comme les aéroports ou les compagnies de taxis ne présentaient aucun problème, tous les autres concernant les dépannages EDF ou GDF, les serruriers, les plombiers, etc. posaient beaucoup plus de problèmes.

Que pose comme problèmes ce type de publicité ?

Le premier problème que pose ce type de prospectus c’est son aspect officiel, il reprend les couleurs du drapeau français ce qui en soit pourrait ne pas être condamnable, mais peut inciter par naïveté sans doute le lecteur à faire confiance.

Même si, comme nous le disions plus haut, les numéros officiels ne posent aucun problème et sont donc utiles, les numéros de dépannage 24h/24, 7j/7 posent question. En effet, il suffit d’être attentif pour s’en rendre compte : ils se suivent. Et, finalement, après essais, ils mènent tous à la même entreprise. Pour s’en assurer, il suffit d’essayer de repérer le numéro de RCS obligatoire et vous vous rendrez compte qu’il n’y en a qu’un seul. On peut donc dire qu’il y a tromperie, une tromperie qui sera renforcée ici par l’utilisation des couleurs du drapeau français qui de fait, dans ce contexte, est prohibée.

Petit rappel : l’article L121-1-1-1 du code de la consommation stipule dans son alinéa 4 que « sont réputées trompeuses au sens de l’article L121-1 les pratiques commerciales qui ont pour objet d’affirmer qu’un professionnel y compris à travers ses pratiques commerciales ou qu’un produit ou service a été agréé, approuvé ou autorisé par un organisme public ou privé alors que ce n’est pas le cas. ».

Dans ce cas de figure, l’utilisation des couleurs et l’association de numéros utiles publics et ceux d’une entreprise commerciale procèdent de la même volonté de vouloir tromper son monde.

Contacter une entreprise de dépannage pour votre rideau métallique à Paris en utilisant un numéro de ce type de prospectus présente-t-il un risque ? 

Oui et non, c’est un peu la roulette russe et c’est surtout en fonction de la nature de la panne. De plus, les entreprises en question ont la fâcheuse habitude de surfacturer ou de tout faire pour inciter le client à prévoir des travaux plus importants. C’est vrai que dans l’urgence tout un chacun a tendance à tout accepter pour régler rapidement la situation. C’est généralement ce qui se passe quand vous oubliez vos clés dans votre appartement et que vous en rendez compte à minuit au moment de rentrer. Pour vous coucher, vous seriez sans doute capable de payer très cher.

Comment être sûr d’avoir à faire à un vrai professionnel du dépannage de rideau métallique ?

Déjà en mettant à la corbeille les prospectus du même genre que celui dont nous venons de parler et en prenant le temps de  vous renseigner avant qu’un problème ne survienne. Pour cela, n’hésitez pas à contacter les entreprises qui ont pignon sur rue et à vous informer auprès de vos collègues commerçants possédant eux-mêmes des rideaux métalliques. Un professionnel de dépannage de rideau métallique à Paris se doit, en plus d’offrir un niveau de prestation irréprochable, de connaître le tissu économique et les spécificités locales, mais aussi professionnelles qui sont les vôtres.

 

Pour revenir aux auteurs des prospectus « bleu, blanc, rouge », ils sont passibles de deux ans d’emprisonnement et 300.000 euros d’amende (article L132-1 du code de la consommation).

 

Ajouter un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide